Au fil de... Lamballe Communauté
English version
Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresimprimer la pagepartager


Ouverte toute l’année. 
Visite Libre toute l'année.

A NOTER : Les jeudis d'été, l' église invite les visiteurs curieux à venir écouter un récital d'orgue. Vous serez surpris par la sonorité grave et puissante de l'orgue qui résonne dans l’église. Un orgue de facteur Logeais de 1494 tuyaux en bois et en étain. Créé en 1774, rénové et classé aux Monuments Historiques. Chaque jeudi lamballais, il est mis à l'honneur de 11h30 à 12h30, par un récital ouvert à tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

L' Eglise Saint Jean

En plein coeur de la ville, cette église est toute particulière. Elle fut construite entre 1341 et 1364 lors de la guerre de succession car les paroissiens n'avaient plus accès à la Collégiale Notre Dame pour les offices car elle se trouvait dans l'enceinte même du château alors retranché et clos. Le clocher actuel fut remanié au XXe siècle, de forme octogonale il surprend les visiteurs. A l'intérieur se trouve un retable du XVIIe siècle, une chaire et un buffet d’orgue du XVIIIe siècle.
 

REPORTAGE

A la rencontre de l’orgue de l’Eglise Saint Jean

A peine poussé les portes de l’église Saint Jean, un son grave et puissant nous interpelle. En remontant  la nef, on se demande d’où vient ce bruit si spécial. Plusieurs personnes sont là, assises, regardant toutes dans la même direction étonnées et admiratives, avec à leurs pieds des sacs remplis de produits du marché. Normal, nous sommes un jeudi, jour de marché ! C’est en suivant leurs regards qu’on le découvre, il trône là devant nous : l’orgue de l’église Saint Jean. Cet instrument mécanique si imposant date de 1777 et fût remanié en 1850. De son buffet en bois décoré d’angelots s’élève une forêt de 1400 tuyaux d’où sorte différentes sonorités qui semblent toucher l’assistance. Puis, la musique s’arrête et une porte s’ouvre. « Voulez- vous passer de l’autre côté du décor et monter jusqu’à l’orgue ? » demande Philippe Maignan un des organistes de l’église Saint Jean. Ravis enfants et adultes se lèvent pour le suivre. Après avoir monté quelques marches dans un escalier à vis, on se retrouve au niveau d’une tribune. Un banc, deux claviers surmontés de partitions à trois lignes, des pédales en bois au sol, d’étranges tirettes et un énorme soufflet se cachent derrière un bloc remplis de tuyaux. Tous ces éléments composent cet instrument de musique si particulier. Philippe se place devant les claviers puis commence à jouer. Le regarder interpréter ces morceaux est un vrai spectacle, tout son corps est en mouvement, doigts et pieds semblent ne faire qu’un avec l’orgue. A la fin de cette aubade, vient le moment préféré de Philippe, l’échange avec les visiteurs. Les enfants s’essaient sur les touches en s’amusant des sons graves ou aigus qu’ils produisent. Les adultes posent des questions sur son histoire, sur sa composition, son acoustique, sur le temps d’apprentissage que demande un tel instrument… « Nous avons voulu créer ces rencontres autour de l’orgue de Saint-Jean pour le faire connaître aux locaux et aux touristes qui viennent se promener sur Lamballe le jeudi, jour de marché et surtout jour de fête à Lamballe. Cet instrument est un trésor qui a survécu à la révolution et au temps qui passe et que nous avons à cœur de faire vivre. » nous explique Philippe. Qui a dit que l’orgue était un instrument secret et mystérieux ?