Au fil de... Lamballe Communauté
English version
Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresimprimer la pagepartager

Informations pratiques :
 

Ouverte de mai à septembre. Visite libre. 
Fermée le reste de l'année. 

La collégiale est ouverte par des bénévoles. 
 

Visite guidée gratuite de la collégiale en juillet et août :
Visites guidées gratuites, tous les jours de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 30 à la collégiale de Lamballe (sauf le samedi et le dimanche matin).


Sur réservation pour les groupes, le reste de l’année.

Contactez l’Office de Tourisme :
Tél. 02 96 31 05 38
ou
L' Association des Amis du Patrimoine Religieux de Lamballe
Maison paroissiale
17, Rue du Four
22 400 LAMBALLE
Tél. 02-96-31-02-55

E mail : lestroisclochers@yahoo.fr
SITE INTERNET : http://troisclochers.com                

 

 

 

 

 

La Collégiale Notre Dame

Cette église est, à l'origine, la chapelle du château des Penthièvre, dont le comté est créé en 1023 pour le fils du duc de Bretagne. Elle est située dans l'enceinte close de la fortification seigneuriale. Cette dernière est démantelée en 1420. Après une reconstruction partielle, le château est totalement rasé en 1626, à la suite des guerres de la Ligue. Seule l'église échappe à la ruine. Son architecture composite est vraiment très intéressante allantud XIIe jusqu'au XVIe siècle. Romane à l'origine, agrandie en gothique, elle subit des restaurations très importantes de 1514 à 1519, puis d'autres encore au XIXe siècle. Elle est classée aux Monuments Historiques depuis 1848.

 REPORTAGE

Nous avons suivi une visite de groupe de cet édifice effectuée par M. Lévêque président des amis du Patrimoine religieux de Lamballe.


Devant la Collégiale Notre-Dame de Lamballe, un groupe de personnes regarde avec curiosité son porche nord. « À votre avis ce porche est-il roman ou gothique ? » questionne M. Lévêque, président des Amis du Patrimoine Religieux de Lamballe.

Avec hésitation, un visiteur se lance : « Je pense qu’il serait plutôt roman ! ». M. Lévêque commence à raconter l’histoire de cet édifice religieux intrigant. « Vous avez devant vous l’ancienne chapelle du château des ducs de Penthièvre. Un édifice composite, construit dans sa plus grande partie entre le 13e et le 14e siècle, mais le porche devant vous date d’une construction antérieure, il est du 12e siècle ! Donc de style roman ! ». Il faut dire que ce bâtiment massif suscite beaucoup d’interrogations, il n’est pas rare que les visiteurs arrivant pour la première fois à Lamballe le confondent avec un château ! Construite en hauteur, la collégiale domine la ville. M. Lévêque se plaît à montrer différents éléments : les remplages des vitraux, les sculptures, les gargouilles… « N’est-ce pas des meurtrières et des créneaux que l’on voit ici près du chevet ? » En plus d’être la chapelle du château, la collégiale construite à flanc de colline était aussi un élément défensif : c’est pourquoi on y retrouve des meurtrières, des créneaux, des échauguettes pour que les soldats puissent la défendre en cas d’attaque. La visite se poursuit à l’intérieur de la Collégiale, remplie de lumière, où des énormes piliers soutiennent des voûtes en ogive impressionnantes. Après avoir présenté le retable, le buffet d’orgue et le vitrail du « voeu des lamballais », le guide attire l’attention sur la grande verrière du choeur. Le groupe comprend qu’un élément étrange se trouve à mi-hauteur. Extrêmement bien dissimulé et parcourant tout l’édifice, se trouve une galerie de circulation pour les soldats ! « Cet édifice est vraiment très original et très intéressant à visiter, car il est rempli de curiosités. Qui pourrait croire que ce clocher était en fait un véritable donjon avec un escalier et des meurtrières ? »