Au fil de... Lamballe Communauté
English version
Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresimprimer la pagepartager

Informations pratiques :

Mairie de Coëtmieux

Maire : Dominique Tirel
3 rue de la Mairie
22 400 Coëtmieux
Tél. 02 96 34 62 20
Fax. 02 96 34 66 07
Email : Cliquez ici pour nous contacter
Horaires d'ouverture :
Ouverture au public : du lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h. Fermée les mardi et jeudi après-midi. Ouverte le samedi matin de 9h à 12h.
 

A noter : Le 7 octobre : Couleurs d'automne. Fête sur le thème des plantes.

A savoir : La ville de Coëtmieux détient le label ville fleurie : 2 fleurs.

Coëtmieux

Source : Site internet Topic Topo, Patrimoine des Communes de France.

Attribuée à un saint ermite éponyme qui aurait pu laisser son nom à d'autres paroisses. Le saint aurait eu un moment sa demeure à L'Étimieux, village situé au sud de la commune.

Un bourg primitif avec une église existe déjà au XIIe siècle, sous le nom de Coetmaioch. Uni à Trégenestre au XIVe siècle, il constitue avec cette trève une enclave du diocèse de Dol dans celui de Saint-Brieuc, tant d'un point de vue civil que religieux. En 1405, Coëtmieux est cité comme paroisse à part entière. Au début de 1790, la première municipalité est élue. Deux événements marquent la période de la Révolution. Le 25 décembre 1794, les chouans capturent sur la route de Saint-Brieuc aux landes de l'Étimieux, un convoi de 104 bœufs destinés à la marine à Brest. Un grenadier, qui faisait partie de l'escorte de 25 hommes, est tué. Le 18 novembre 1799, Charles Rogon, agent municipal et percepteur de Coëtmieux, tue un des deux chouans venus s'aventurer chez lui, et fait prisonnier l'autre. Condamné à mort par le conseil de guerre des chouans de Saint-Brieuc, il est enlevé le 6 décembre et exécuté. C'est également sur le territoire de cette commune qu'a lieu, le 8 juillet 1944, un accrochage entre partisans français et soldats allemands.

Son Patrimoine

 Saint Dominique

Saint Dominique, Coëtmieux

Cette statuette occupe à l'origine un oratoire situé dans un village de la commune. Elle voisine alors une statue de saint Avertin, aujourd'hui disparue. Le culte de ce combattant de l'hérésie albigeoise, au XIIIe siècle, dans la campagne du Penthièvre, reste inexpliqué.


 Église Saint-Jean-Baptiste

Église Saint-Jean-Baptiste, Coëtmieux

 


Cette église, par son clocher à deux galeries, s'inspire de celles du Finistère.


Vierge à l’Enfant

Vierge à l'Enfant, Coëtmieux

 

Cette statue, comme une autre de même facture figurant sainte Anne, provient de l'ancienne église.

 



Autel et retable, Coëtmieux

Autel et retable

Ce retable provient de l'ancienne église. Au même niveau que le Christ, on peut reconnaître saint Pierre, saint Paul, la Sainte Vierge et saint Jean ; au-dessus, Adam et Ève, et au sommet, le Père Éternel. Au bas de l'autel, un tableau représente l'Annonciation.