Au fil de... Lamballe Communauté
English version
Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresimprimer la pagepartager

Landéhen

Landéhen de l'ancien breton lann, ermitage, et de saint Guéhen, Guihen, ou encore Gildouin à qui sont dédiées plusieurs chapelles des environs.

 

La paroisse de Landéhen est, à l'origine, une enclave de l'évêché de Dol. De 1719 à la Révolution, L'Aile-des-Hayes, devenu Penguily, en est la trève. Elle se constitue probablement aux dépens de Maroué et possède une enclave dans cette dernière commune jusqu'en 1830, date à laquelle elle la perd en échange d'une superficie équivalente. Landéhen est, jusqu'au XIXe siècle, le fief de la famille de Mauny, qui existe sans doute déjà au temps des croisades. C'est d'elle qu'est issu Gautier de Mauny, chef du parti de Montfort pendant la guerre de Succession de Bretagne au XIVe siècle. Le nombre d'habitants passe de 1407 à 852 au tout début du XIXe siècle, après la perte de la trève de Penguily.