Au fil de... Lamballe Communauté
English version
Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresimprimer la pagepartager

Meslin

il peut rappeler soit saint Mélanius, évêque de Rennes au VIe siècle, soit l'association des mots bretons mez, champ, et lann, étang.

Le territoire de Meslin est occupé dès le Néolithique, comme l'attestent les nombreux mégalithes qui existent sur la lande dite « du Gras ». Cette lande, actuellement de 8 hectares, est alors beaucoup plus étendue. La découverte, en 1957, des murs gallo-romains d'un grand établissement comportant au moins une pièce à hypocauste témoigne d'une présence gallo-romaine importante. Le 23 mars 1793, au pied du moulin à vent implanté sur la lande du Gras, le futur chef chouan Boishardy harangue 4 000 paysans révoltés contre l'enrôlement de jeunes gens. Le maire, François Pincemin, ayant participé à la manifestation, est arrêté et guillotiné. En 1795, les autorités républicaines y établissent un camp militaire, base arrière au cas où un débarquement anglais interviendrait sur la côte proche, permettant également de prévenir les actions des chouans. Le territoire de Trégenestre, ancienne trève de la paroisse de Coëtmieux, devenue commune en 1790, est rattaché à la commune de Meslin par une ordonnance du 8 octobre 1823.