Au fil de... Lamballe Communauté
English version
Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresimprimer la pagepartager

 

 

Ouvert du 1 juin au 30 septembre.
Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 15h à 17h30.
Fermé les jours fériés. 

Musée des arts et traditions populaires
l’Hosté du Pilori
Place du Martray, 22400 Lamballe
Accueil de groupes sur réservation.

Tarifs :
• Entrée : 3 € / 2 € tarif réduit
• Gratuit pour les moins de 12 ans.

Contacts : 

Association : Les amis de Lamballe et du Penthièvre
5 rue du Four 22400 Lamballe
Tél. 02 96 34 77 63 (en saison)
michel.souplet22@gmail.com
www.alp22400.net/
 

Musée d'arts et traditions populaires

Animé par des passionnés d’histoire locale « Les Amis de Lamballe et du Penthièvre », Ce musée retrace l’histoire de la Capitale
du Penthièvre. Il est composé de 3 salles. Les collections présentées donnent un aperçu des modes de vie : faïences, vaisselles, costumes et coiffes, photos anciennes, poteries locales, dont des épis de faîtage et le fameux Frédéric. Une maquette de la ville représente Lamballe au Moyen âge avant la destruction de son château et des remparts de la ville en 1420. De ce riche passé de l’ancienne place forte du Penthièvre, on peut encore aujourd’hui admirer la Collégiale qui était la chapelle du château. 

 

REPORTAGE

Quel nom bizarre, la maison du bourreau… » peut-on se dire en contemplant la façade d’une des plus anciennes maisons à pans de bois de Lamballe. Cette bâtisse, datant du 16e siècle, domine la place du Marché, anciennement la place du pilori ! Elle est nichée dans un quartier où de nombreuses maisons à colombage se font face. Son impressionnante façade fleurie, composée entre autres de fenêtres à meneaux et de croisillons, retient notre attention. En lisant une plaque devant cet édifice, on apprend que son nom original lui fut donné par un marchand de cartes postales qui, voulant lui trouver un nom plus vendeur déforma le nom du propriétaire Bourceau en Bourreau. Elle abrite le musée Mathurin Méheut (voir page : 26). Accolée à cette maison, l’hosté du pilori accueille le musée d’Art et Traditions Populaires. Nous décidons de visiter ce musée créé en 1972 par l’association des amis de Lamballe et du Penthièvre. Il met en valeur le patrimoine de la région. Nous sommes de suite accueillis par unedes bénévoles de l’association qui  aura à coeur de nous guider dans ce musée. À l’intérieur, elle nous présente une collection de poteries avec entre autres des épis
de faîtage, des touques, des chaufferettes… ainsi que des costumes, des outils anciens, des tableaux… L’un d’eux nous intrigue. Une femme y est représentée et on peut y lire : portrait de la princesse de Lamballe. La guide nous conte alors la triste vie de cette princesse méconnue. Parcourant le musée, nous nous rendons compte des objets uniques qu’il possède. Une maquette représente d’ailleurs la ville en 1420. Sur celle-ci, on peut y voir l’ancien château ainsi que la ville protégée par ses remparts. Lamballe était une vraie forteresse ! “Imaginez-vous, l’enceinte de la ville se composait de 45 tours !”. Cette visite va nous permettre de continuer la découverte de cette ville avec un oeil plus averti !